La vie en français

On apprend le français avec la Fête de la musique

On_apprend_le_francais_avec_la_fete_de_la_musique

« Musique ! Et que chacun se mette à chanter, et que chacun se laisse emporter… » chantait France Gall. C’est bientôt l’été, il faut chaud et avec le retour des beaux jours, on prépare les vacances mais on se prépare aussi à célébrer la Fête de la musique. La Fête de la musique est un événement qui a lieu tous les 21 juin en France et plus ou moins régulièrement dans 120 pays du monde ! Dans cette vidéo, je vous emmène découvrir cette célébration ainsi que le vocabulaire associé à cette fête.

Si vous voulez découvrir une autre fête francophone, lisez :  La fête nationale (ou fête de la Saint-Jean) au Québec : origines, traditions et vocabulaire.

À la fin de l’article, vous pourrez vous entrainer avec un exercice et n’oubliez pas de relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires si la Fête de la musique existe dans votre pays et si je vous ai donné envie de venir fêter la musique en France.

Pour découvrir la chaîne YouTube de La vie en français, cliquez ici. Et, n’hésitez pas de vous abonner pour me soutenir.  😉

Cliquez sur « play » pour voir ma nouvelle vidéo ! N’oubliez pas d’activer les sous-titres en français / en espagnol.

Pour écouter ce podcast sur Spotify :

La transcription de la vidéo

Bonjour à tous, bonjour à toutes et bienvenue dans cette nouvelle vidéo ! Aujourd’hui, on chauffe sa voix, on prend sa guitare et on met ses chaussures de danse, parce que je vous emmène à la Fête de la musique. La Fête de la musique, c’est un événement qui a lieu tous les 21 juin et qui célèbre la musique ainsi que les musiciens et les musiciennes. Mais, comment est née cette fête ? Comment se déroule la célébration ? Et quel est le vocabulaire que l’on peut apprendre à partir de cet événement ? Toutes les réponses sont dans cette vidéo. Vous êtes prêts et prêtes ? Alors, on y va !

Avant de commencer, je vous rappelle qu’en téléchargeant mon ebook « Cap sur le français », vous aurez accès à plein de conseils et de ressources pour apprendre et vous améliorer en français. Si vous êtes intéressé(e)s, vous pouvez le télécharger gratuitement en cliquant sur le lien qui se trouve dans la description.

[Pour télécharger gratuitement mon e-book, cliquez ici.]

Les origines de la Fête de la musique

La Fête de la musique est liée au nom d’un homme qui s’appelle Jack Lang. Jack Lang, c’est le ministre de la Culture du président français François Mitterrand entre 1981 et 1986. Et d’ailleurs, si vous voulez découvrir comment se déroulent les élections présidentielles en France, je vous ai fait une vidéo à ce sujet que vous pouvez voir en cliquant sur le petit « i ». La légende raconte que c’est Maurice Fleuret qui aurait soufflé l’idée de la Fête de la musique au ministre de la Culture Jack Lang. « Souffler une idée à quelqu’un », ça signifie : conseiller, proposer une idée à quelqu’un.

Au début des années 1980, Maurice Fleuret est le directeur de la musique et de la danse au Ministère de la Culture mais il travaille aussi pour la chaîne de radio publique « France Musique » qui, comme son nom l’indique, diffuse de la musique. Et, à cette époque-là, « France Musique » doit diffuser les « saturnales de la musique » les 21 juin et 21 décembre pour célébrer en musique le solstice d’été et le solstice d’hiver. Dans l’hémisphère nord, le solstice d’été a lieu le 21 juin et c’est le jour le plus long et la nuit la plus courte, alors que le solstice d’hiver a lieu le 21 décembre et c’est la nuit la plus longue et le jour le plus court de l’année. Et dans l’hémisphère sud, et bien, c’est l’inverse.

Bref, ce concept a-t-il inspiré Maurice Fleuret et, par ricochet, par conséquent, le ministre de la Culture Jack Lang ? On ne le saura jamais ! Mais, à ce moment-là, on n’imagine pas que cet événement rencontrerait un succès si populaire !

souffler une idée à quelqu'un

La première édition de la Fête de la musique

Et pourtant, ça part mal, ça commence mal ! Les préparatifs se font dans la précipitation, c’est-à-dire au dernier moment, on prévient les personnalités politiques et du monde de la musique un peu tard et on imprime à la va-vite des affiches qui sont placardées, qui sont affichées dans les villes. Et oui, à l’époque, il n’y a pas internet, ni les réseaux sociaux ! « À la va-vite », c’est une expression qui signifie : trop rapidement et sans y apporter le soin ou la réflexion nécessaire.

Par contre, les responsables de la communication du Ministère de la Culture trouvent un très bon slogan qui est : « faites de la musique ». Il s’agit d’un jeu de mots entre « fête », la célébration, et « faites », qui est le verbe « faire », conjugué à la deuxième personne du pluriel de l’impératif. C’est un jeu de mots parce que « fête » et « faites » se prononcent de la même manière en français. L’idée principale derrière ce slogan est d’inciter, d’encourager les musiciens et musiciennes amateurs à participer à l’événement.

La date est fixée au 21 juin pour deux raisons. Tout d’abord, parce que le 21 juin, c’est le jour du solstice d’été dans l’hémisphère nord, c’est à dire que c’est le jour le plus long et la nuit la plus courte. Et ensuite, parce que, auparavant on célébrait les fêtes de la Saint-Jean à cette période. Comme de moins en moins de personnes participent à ces fêtes, la Fête de la musique devient le nouvel événement.

La première édition de la Fête de la musique a lieu le 21 juin 1982 et les résultats dépassent toutes les espérances. Des milliers d’initiatives ont lieu dans toute la France et les musiciens et musiciennes s’installent un peu partout dans les villes, dans la rue, dans les kiosques, les cours, les gares, les jardins, etc. Le public est aussi au rendez-vous puisque la foule, c’est-à-dire un nombre très important de personnes, se déplacent pour aller voir et écouter les concerts. Le succès de la Fête de la musique est si important qu’elle commence à s’exporter à partir de l’année 1985. L’événement dépasse les frontières de la France et de l’Europe puisqu’aujourd’hui, on célèbre plus ou moins régulièrement la musique dans 120 pays du monde, dont la Belgique francophone, c’est-à-dire la Wallonie, la Suisse romande, la ville de Québec, ou encore à New-York.

à la va-vite

La Fête de la musique : un événement populaire

Aujourd’hui, la Fête de la musique est toujours très populaire en France. Tous les 21 juin, de nombreux concerts sont organisés dans les villes et les villages et les gens déambulent, c’est-à-dire qu’ils marchent, pour aller assister aux différents événements. Il y a de gros concerts organisés sur une scène, avec des musiciens ou des chanteurs connus, célèbres et des concerts plus spontanés, produits par des musiciens amateurs que l’on peut retrouver au coin d’une rue, sur une place ou dans un parc.

Le succès de la Fête de la musique est dû à plusieurs particularités. La première particularité, c’est de permettre à tous les musiciens de jouer, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Et d’ailleurs, pour jouer durant la Fête de la musique, il faut tout simplement déclarer son initiative auprès de la préfecture de police qui transmet le dossier à la mairie de la ville. La mairie, c’est la plus haute autorité d’une ville. La deuxième particularité, c’est que c’est un événement totalement gratuit, donc absolument tout le monde peut y participer. Et enfin, la dernière particularité, c’est de permettre à tous les genres musicaux de s’exprimer. L’éventail est très varié puisqu’il va du rap, du hip hop, de la techno jusqu’à des musiques traditionnelles régionales venues du monde entier.

L’ambiance de la Fête de la musique est très particulière parce que toute la soirée les gens vont et viennent d’un genre musical à l’autre, ils se retrouvent entre amis, ils dansent dans la rue, ils s’arrêtent pour boire un verre ensemble, etc. Et c’est une ambiance que, moi, personnellement, j’adore !

Finalement, la Fête de la musique se termine officiellement à minuit et demi, quand elle tombe en semaine, quand elle a lieu en semaine, et à 2 heures, quand c’est le week-end. Mais bon, bien évidemment, certains et certaines continuent de faire la fête jusqu’à tard dans la nuit, ce qui peut parfois provoquer des conflits avec les habitants du quartier qui veulent se reposer.

fête de la musique

Votre défi du jour !

Allez, c’est à vous ! Écrivez dans les commentaires si la Fête de la musique existe dans votre pays et si je vous ai donné envie de venir fêter la musique en France. Et si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un petit pouce bleu, à vous abonner et à me suivre sur tous les réseaux sociaux ! Sur ce, n’oubliez pas, on reste motivé(e)s et on garde le cap sur le français ! À bientôt !

Exercice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.