La vie en français

Comment saluer en français ?

Comment_se_saluer_en_français

« Bonjour », « salut », « on se fait la bise ? »… En français, il existe plusieurs façons de saluer quelqu’un en fonction du contexte (formel ou informel) et du moment de la journée. Dans cette vidéo, je vous emmène découvrir les salutations verbales, c’est-à-dire ce que l’on dit pour commencer une conversation avec quelqu’un, ainsi que les salutations non-verbales, qui sont les gestes que l’on fait dans cette situation.

Pour découvrir comment compter en français, regardez : On apprend à compter de 0 à 100 en français.

À la fin de l’article, vous pourrez vous entrainer avec un exercice et relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires si la tradition de la bise existe dans votre pays ou s’il existe d’autres coutumes pour se saluer.

Pour découvrir la chaîne YouTube de La vie en français, cliquez ici. Et, n’hésitez pas de vous abonner pour me soutenir.  😉

Cliquez sur « play » pour voir ma nouvelle vidéo ! N’oubliez pas d’activer les sous-titres en français / en espagnol.

Pour écouter ce podcast sur Spotify :

Transcription de la vidéo

Bonjour à tous, bonjour à toutes et bienvenue dans cette nouvelle vidéo de « La vie en français » ! En français, il existe l’expression « simple comme bonjour » et pourtant les salutations ne sont pas toujours aussi faciles en français. Mais, ne vous inquiétez pas, parce que dans cette vidéo on va apprendre les salutations verbales et les salutations non verbales, c’est à dire les gestes, comme par exemple la fameuse « bise ». Comme d’habitude, si vous ne l’avez pas encore fait, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour me soutenir et à activer la petite cloche pour être prévenu(e)s des prochaines vidéos. Sur ce, vous êtes prêts et prêtes ? Alors, on y va !

Avant de commencer, je vous rappelle que si vous cherchez des conseils et des ressources pour apprendre et vous améliorer en français, vous pouvez télécharger gratuitement mon e-book « Cap sur le français ». Si ça vous intéresse, vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien dans la description.

[Pour télécharger gratuitement mon e-book, cliquez ici.]

1. Les salutations pour entrer en contact de façon formelle

Mais revenons aux salutations. Pour commencer, il faut savoir que les salutations varient en fonction du contexte : si c’est plutôt un contexte formel ou courant, ou si c’est plutôt un contexte informel. Mais elles varient aussi en fonction du moment de la journée : si c’est pendant la journée ou si c’est plutôt le soir.

Tout d’abord, on va voir les salutations plutôt formelles, voire courantes.

Bonjour

En général, on dit « bonjour » pour commencer à parler à quelqu’un. « Bonjour » est un mot assez neutre que l’on peut utiliser un peu dans tous les contextes. Mais attention, si on se trouve dans un contexte plus formel « bonjour » doit toujours être accompagné de « madame » ou « monsieur ».

  • Par exemple : bonjour madame, bonjour monsieur.

Et on peut aussi préciser le statut de la personne ou son nom.

  • Par exemple : bonjour madame la directrice, bonjour monsieur Dupont.

À l’inverse, dans un contexte plus informel, on dit tout simplement « bonjour ». Par exemple, quand on rentre dans un magasin ou quand on rencontre quelqu’un que l’on connaît, quelqu’un qui est proche.

On emploie « bonjour » généralement pendant toute la journée, c’est-à-dire, jusqu’à ce que la nuit arrive, vers 18 heures / 19 heures. Petite particularité francophone, au Québec, « bonjour » peut vouloir dire « au revoir ».

  • Par exemple : allez, on se voit demain, bonjour !

Et attention, parce que pendant l’après-midi, c’est-à-dire, à partir de 13 heures, on ne peut pas dire « bon après-midi » pour commencer une conversation avec quelqu’un. Par contre, on peut employer « bon après-midi » pour dire « au revoir » à quelqu’un, mais ça, ce sera l’objet d’une prochaine vidéo !

Bonsoir

Donc, il n’existe pas de salutation pour l’après-midi mais il existe une salutation pour le soir. Le soir, c’est quand la nuit tombe, quand il commence à faire nuit vers 18 / 19 heures. Dans ce cas-là, on dit « bonsoir ». Et, on utilise « bonsoir » un peu comme « bonjour », c’est-à-dire, dans tous les contextes. On peut dire « bonsoir madame / monsieur » dans un contexte formel et dans un contexte informel, on peut tout simplement dire « bonsoir ».

2. Les salutations pour entrer en contact de façon informelle

Maintenant, on va voir les salutations informelles, donc attention, attention, vous pouvez uniquement les utiliser avec vos amis ou votre famille.

Salut

La première façon de saluer informelle est « salut » et, la particularité de « salut », c’est qu’on peut l’utiliser pour commencer une conversation mais aussi pour la terminer, pour dire au revoir.

  • Par exemple : Salut ! Ça va ?

Ça, c’est pour commencer à parler à quelqu’un et à l’inverse :

  • Bon, on reparle de ce projet demain, salut !

Et ça, c’est pour terminer une conversation. Mais attention au contexte avec « salut » parce qu’on peut l’employer pour terminer une conversation que l’on n’a pas du tout envie de continuer. Et, dans ce cas-là, « salut » sera une façon de dire « au revoir » un peu froide. Donc, faites attention au contexte !

Coucou

Deuxième salutation informelle : « coucou ». Alors « coucou », on l’emploie assez peu à l’oral en face à face mais on l’utilise beaucoup plus par message, que ce soit dans des messages écrits ou dans des messages vocaux. Par exemple, je peux envoyer un message vocal et commencer par dire :

  • Coucou Karim, Coucou Aurélia.

Selon moi, « coucou » est plus chaleureux et plus sympathique que « salut » qui est un peu plus froid. Mais attention, attention, on utilise « coucou » uniquement dans un contexte informel et avec des personnes qui sont plutôt proches de nous.

Allô

Dernière salutation qui est à la fois courante et informelle : « allô ». Alors pourquoi « allô » est à la fois courant et informel ? Tout d’abord, parce qu’on l’utilise pour décrocher son téléphone, pour répondre à un appel.

  • Par exemple : Allô ? Ah, Mélodie ! Ça va ?

Donc, on peut utiliser « allô » dans tous les contextes, formel et informel, pour répondre au téléphone.

La deuxième façon d’employer « allô » concerne uniquement le Québec. Et oui, au Québec on dit « allô » pour saluer une personne de façon informelle et on l’utilise à l’écrit mais aussi à l’oral. Ce serait un peu l’équivalent de « salut » en France. Mais attention, parce que vous ne pouvez pas employer « allô » dans ce contexte en France et dans les régions francophones. Si vous dites « allô », les gens comprendront que vous répondez au téléphone ou alors ils comprendront tout autre chose. En France, si vous dites : « non mais allô, quoi ? », ça signifie que vous exprimez qu’une situation est délirante, qu’une situation n’a absolument aucun sens.

  • Par exemple : Julien veut faire du ski en été. Non, mais allô, quoi !

3. Les gestes pour saluer

Maintenant que vous savez quoi dire pour saluer, on va apprendre le langage non verbal, c’est à dire les gestes qui accompagnent les salutations.

La bise

Tout d’abord, on va apprendre comment faire la bise. Comme vous le savez, en France, on se fait beaucoup la bise pour se saluer et la bise c’est tout un art ! C’est une coutume très française qui fait partie de notre vie de tous les jours. Et, pour faire la bise à quelqu’un, vous devez vous poser trois questions : qui, quand, combien ?

Alors, à qui fait-on la bise ? Et bien, on fait la bise aux membres de notre famille, à nos amis, mais aussi à nos collègues de travail. Et oui, le matin, quand on arrive au travail, on fait la bise aux collègues qui ont plus ou moins le même statut hiérarchique que nous. Et attention, on ne fait pas la bise à son supérieur hiérarchique.

En général, les femmes font la bise aux autres femmes et aussi aux hommes. Par contre, les hommes font la bise aux membres de leur famille et seulement à leurs amis hommes proches.

Autre question : combien ? Alors, dans ce cas-là, il n’y a pas de normes établies et le nombre de bises varie de 1 à 4 en fonction des régions francophones ! Par exemple, en Belgique, on fait une bise, à Paris on fait deux bises et à Montpellier on fait trois bises. Bon, c’est un peu compliqué mais si cette question vous intéresse, je vous laisse un lien dans la description vers mon blog pour que vous puissiez voir une carte de France qui détaille le nombre de bises en fonction des régions !

Et une fois la question du nombre de bises résolu, se pose la question du : comment ? C’est-à-dire, par quel côté commencer ? Dans certaines régions, on commence par le côté droit, alors que dans d’autres régions, on commence par le côté gauche. Et encore une fois, il n’y a pas de norme.

Se serrer la main

Le deuxième geste que l’on fait pour se saluer est de se serrer la main. On se serre la main dans un contexte plutôt formel, on serre la main à des personnes que l’on ne connaît pas forcément. En général, les hommes ont plutôt tendance à serrer la main à des inconnus et à des personnes qui sont moins proches, alors que les femmes ont plutôt tendance à faire la bise, même si elles ne connaissent pas la personne.

Votre défi du jour !

Allez, c’est à vous ! Si vous voulez vous entraîner, je vous laisse dans la description un exercice. Et n’oubliez pas de relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires si la tradition de la bise existe dans votre pays ou s’il existe d’autres coutumes pour se saluer.

Et si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à mettre un petit pouce bleu et à vous abonner pour m’encourager à faire d’autres vidéos ! Sur ce, n’oubliez pas on reste motivé(e)s et on garde le cap sur le français ! À bientôt !

Exercice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.