La vie en français

Comment utiliser le pronom « en » en français

vue_sur_un_lac_avec_des_plantes

« J’en veux », « tu en as un », « il en parle », « elles s’en vont »… Le pronom « en » est souvent un casse-tête pour les élèves de français car il remplace certains concepts : une quantité indéterminée, une quantité définie, un objet introduit par la préposition « de »… Mais, pas de panique, car dans cet article je vous explique comment utiliser le pronom « en » pour que vous ne vous trompiez plus !

Pour découvrir l’emploi d’autres pronoms, lisez : Quelle est la différence entre les pronoms « ce » et « ça » en français ?

Comme vous le savez, à la fin de l’article vous pourrez vous entraîner avec un exercice autocorrectif et relever votre défi du jour. Aujourd’hui, je vous demande d’écrire deux phrases avec le pronom « en » dans les commentaires.

etudier

La place et l’utilisation du pronom « en »

Bon, pour commencer, qu’est-ce que ce « en » et à quoi sert-il ? En français, le pronom « en » remplace un complément d’objet direct qui exprime une quantité

Exemples :

  • Tu veux du pain ? – Oui, j’en veux.
  • Tu veux un gâteau ? – Oui, j’en veux un.

… ou un complément d’objet indirect / de lieu qui est introduit par la préposition « de ».

Exemples :

  • Julien parle de son expérience ? – Oui, il en parle.
  • Marine vient de l’école ? – Oui, elle en vient.

« En » se place toujours devant le verbe conjugué ou à l’infinitif. À la négation, le « ne » précède le « en » et prend une apostrophe, « n’ ».

Exemples :

  • Tu fais de la natation ? -Oui, j’en fais tous les vendredis.
  • Tu fais de la boxe ? – Non, je n’en fais pas.

On ne peut pas omettre le « en » car il nous manquerait une information.

Exemple :

  • Tu veux du pain ? – Oui, je veux*.

→ Si vous répondez « je veux », la personne à qui vous parlez s’attend à ce que vous précisiez ce que vous voulez : du pain ? de l’eau ? partir en vacances ?…

Vous avez compris ? Alors, on va maintenant voir plus en détails les différents emplois de « en ».

pains

« En » remplace une quantité indéterminée

Allez, on commence par l’utilisation la plus simple ! « En » remplace une quantité indéterminée, c’est-à-dire un élément introduit par un article partitif (du, de la, de l’, des, de).

Exemples :

  • Tu veux du fromage ? – Oui, j’en veux.
  • Vous mangez de la viande ? – Oui, nous en mangeons.
  • Marie met de l’huile dans la salade. – Elle en met.
  • Il vend des billets. – Il en vend.
  • Tu n’achètes pas de tomate ? – Non, je n’en achète pas.
plateau_de_fromages

« En » remplace une quantité définie

« En » substitue également une quantité plus ou moins définie : un, deux, trois…, beaucoup, un peu… Dans ce cas-là, la quantité exprimée se place à la fin de la phrase.

Exemples :

  • Julien achète des croissants. – Oui, il en achète deux.
  • Tu as mangé des gâteaux ? – Oui, j’en ai mangé trois.
  • Laeticia a des libres ? – Oui, elle en a beaucoup.
  • Tu veux de la salade ? – Oui, j’en veux un peu.

Petite particularité avec le mot interrogatif « combien. Même s’il n’exprime pas une quantité définie, on peut le retrouver dans ce type de phrases avec « en » :

Exemples :

  • Je voudrais des croissants. – Vous en voulez combien?

→ Question informelle

  • Je voudrais des chocolats. – Combien en voulez-vous ?

→ Question formelle

Attention ! « un » ou « une » sont considérés comme une quantité donc on ne doit pas les oublier en fin de phrase.

Exemples :

  • Tu as un stylo à me prêter ? – Oui, j’en ai un.
  • Paul et Virginie ont une voiture ? – Oui, ils en ont une.

Cependant, à la négation, il ne faut pas indiquer le nombre.

Exemples :

  • Julien achète des croissants. – Non, il n’en achète pas.
  • Tu as un stylo à me prêter ? – Non, je n’en ai pas.

Respirez profondément, c’est bientôt fini ! On attaque à présent le dernier emploi de « en » !

boite_de_chocolats

« En » remplace quelque chose introduit par la préposition « de »

En général, « en » remplace un nom précédé de la préposition « de ». Il peut substituer un complément d’objet indirect (COI)…

Exemples :

  • Julien parle de son voyage au Québec. – Il en parle.
  • J’ai besoin de ma voiture demain. – J’en ai besoin.

… et également un complément de lieu.

Exemples :

  • Nous venons de la maison. – Nous en venons.
  • Tu viens du supermarché ? – Oui, j’en viens.

Attention, si la préposition « de » est suivie du nom d’une personne, on ne peut pas utiliser « en » mais on doit employer un pronom tonique : moi, toi, lui / elle, nous, vous, eux / elles.

Exemples :

  • Il parle de Paul. – Il parle de lui.
  • Marie se souvient de Julie et Pierre. – Marie se souvient d’eux.

Pour réviser les pronoms toniques lisez : Les pronoms toniques en français.

chateau_de_frontenac

Les expressions avec « en »

Pour terminer, certaines expressions se construisent avec le pronom « en ».

Exemples :

  • Je m’en vais !
  • Tu en veux à Marion. → En vouloir à quelqu’un.
  • J’en m’en fiche ! 
  • Je n’en ai rien à faire ! → qui devient à l’oral : j’en ai rien à faire ! 
  • Je n’en peux plus ! → qui devient à l’oral : J’en peux plus ! 
  • J’en ai marre !

Pour écouter la chanson « J’en ai marre » de la chanteuse Alizée, cliquez ici

jen_ai_marre

Cet article vous a plu ? Alors, ne partez pas de suite car il vous reste votre défi du jour à relever ! Je vous demande d’écrire deux phrases avec le pronom « en » dans les commentaires.

Exercice

Complétez avec le pronom « en », un complément d’objet direct (le, la, l’, les) ou un complément d’objet indirect (lui, leur).

14 réflexions sur “Comment utiliser le pronom « en » en français”

  1. Bonjour Audrey,
    Excusez mon francais! (Aussi, je n’ai pas des accents ici.)
    S’il vous plait expliquez l’usage de *en* dans le phrase suivant:
    « …je veux te faire savoir que tu n’as ni la puissance ni la richesse necessaires pour les liberer. Et il *en* sera ainsi jusqu’a la mort.

    Me semble que ce *en* ne satisfait aucun de les trois exemples/regles quand on doit utiliser *en*.

    Merci beaucoup pour votre article!
    Andrew

    1. Bonsoir Andrew,
      Dans ce cas-là, on peut considérer qu’il s’agit d’une phrase toute faite : qu’il en soit ainsi / il en sera ainsi. Sous-entendu : il sera ainsi (de se sujet).
      À bientôt !

  2. Bonsoir Audrey,
    Je suis très contente avec tes explications, mais J’ai deux doute. Peux tu m’aider?

    Tu acceptes sa proposition ? – Oui, je l’ accepte. (exercice 3)
    Tu as un stylo à me prêter ? – Oui, j’en ai un (de ton explication)
    mon doute 1: Tu as ton stylo à me prêter ? – Oui, je l’ai. Alors si cette phrase est bien fait….
    doute 2: nous parlons de la même quantité , pourquoi n’utilise pas « en »

    Merci beaucoup. Fabre

    1. Bonsoir Fabre,
      Dans le cas du stylo, c’est un objet. On peut le toucher, on peut le compter : 1, 2, 3, 4… stylos. Mais dans le cas de la proposition, ce n’est pas quelque chose que l’on peut compter ou toucher. C’est pour ça qu’on n’utilise pas « une ».
      As-tu mieux compris ?
      À bientôt !

  3. Bonjour , Grand merci pour cet article que j’ai vraiment aimé et j’ai appris beaucoup de notions à propos du pronom « en » et son utilisation.

    concernant les deux phrase:
    *Chaque jours , je révise le grammaire pour avancer , j’en trouve beaucoup du plaisir, je fais des exercices mille fois à fin d’avoir des compétences .Peut être un jour je serais excellent en français que j’en aime beaucoup .

    1. Bonsoir Abdelilah,
      Bravo !!!! 😃😃😃😃
      Petites corrections : Chaque jour, je révise lA grammaire pour avancer, j’Y trouve beaucoup dE plaisir, je fais des exercices mille fois Afin d’avoir des compétences. Peut-être un jour je serai excellent en français que j’aime beaucoup.
      Petit à petit vous y arriverez ! Soyez patient avec vous-même.
      À bientôt !

    1. Bonsoir Lesseille,
      Je ne comprends pas votre question, pouvez-vous expliquer un peu plus votre problème avec le pronom « en » ? Je n’avais pas reçu la notification de votre commentaire, c’est pour ça que je n’ai pas pu vous répondre auparavant.
      À bientôt !

  4. Merci pour l’article !
    Deux phrases:
    L’an dernier j’ai passé des vacances formidables en Espagne. Je m’en souviens souvent.
    – Il est venu pour parler avec toi de son projet. – Oui, je sais. Nous en avons déjà parlé.

    1. Buona sera Giovanna !
      Merci beaucoup ! 🥰🥰 Je suis contente que le pronom « en » n’ait plus de secret pour toi 🙂
      À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *