La vie en français

Comment inviter quelqu’un à sortir pour la Saint-Valentin en français ?

Comment_inviter_quelquun_pour_la_SaintValentin_en_français

« Tu fais quelque chose pour la Saint-Valentin ? ». Dans quelques jours, c’est la fête des amoureux et c’est le moment d’inviter la personne que vous aimez à sortir. Cependant, comment faire si votre « crush » parle français ? Ne vous inquiétez pas, parce que dans la vidéo qui se trouve ci-dessous, je vous explique comment inviter quelqu’un à sortir pour la Saint-Valentin et je vous apprends également comment accepter ou refuser une invitation.

Pour en savoir plus sur une autre fête francophone, lisez : La tradition du carnaval en France et dans les pays francophones.

À la fin de la vidéo, vous pourrez vous entraîner avec un exercice et n’oubliez pas de relever votre défi du jour ! Aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires une phrase pour inviter quelqu’un à sortir et sa réponse.

Pour découvrir la chaîne YouTube de La vie en français, cliquez ici. Et, n’hésitez pas de vous abonner pour me soutenir. 😉

Cliquez sur « play » pour voir ma nouvelle vidéo ! N’oubliez pas d’activer les sous-titres en français / en espagnol.

Pour écouter ce podcast sur Spotify :

Transcription de la vidéo

Bonjour à tous, bonjour à toutes ! Et bienvenue sur « La vie en français ». Moi, c’est Audrey et je suis votre professeure de français 2.0. Comme vous le savez, dans quelques jours c’est la Saint-Valentin et je suis sûre que vous avez très envie d’inviter la personne qui vous plaît, la personne qui vous attire à sortir. Mais voilà, vous ne savez pas comment faire pour l’inviter en français. Pas de panique ! Parce que, dans cette vidéo, on va apprendre à inviter quelqu’un en français et enfin on apprendra à répondre positivement ou négativement à une invitation parce que, oui, on peut aussi nous inviter à sortir. Si ce n’est pas encore fait, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour me soutenir et à activer la petite cloche pour ne pas rater les prochaines vidéos. Sur ce, vous êtes prêts est prêtes ? Alors, on y va !

Petite parenthèse avant de commencer. Je vous rappelle que mon ebook est disponible gratuitement et qu’il donne accès à de nombreuses ressources et à plein de conseils très utiles pour les débutants et les faux débutants. Si ça vous intéresse, vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien qui se trouve dans la description.

[Pour télécharger gratuitement mon e-book, cliquez ici.]

1. Tâter le terrain

Mais revenons à la Saint-Valentin ! C’est souvent un moment un peu gênant d’inviter notre « crush » à sortir. « Un crush », c’est de l’argot et c’est la personne qui nous plaît, la personne avec qui on veut sortir. Et évidemment, c’est stressant de l’inviter et ça l’est encore plus quand on doit le faire dans une langue étrangère !

Bon, pour commencer on se détend parce que l’on va apprendre des phrases simples que vous pourrez utiliser dans la vie de tous les jours pour inviter quelqu’un à sortir. Mais attention parce qu’on utilise surtout ces phrases à l’oral est assez peu à l’écrit, ou alors dans un contexte très informel, par exemple par message. En général, on peut aussi utiliser la majorité de ces phrases pour inviter des amis ou de la famille à sortir, elles ne sont pas réservées à un contexte uniquement amoureux.

Tu fais quelque chose / un truc…

Pour commencer, on peut « tâter le terrain ». « Tâter le terrain » ça signifie, voir si la personne serait intéressée, si elle serait d’accord pour sortir avec nous. Dans ce cas-là, on peut dire : « tu fais quelque chose ce soir ? », ou de façon plus argotique : « tu fais un truc ce soir ? ».

« Quelque chose » ou « un truc » se réfèrent à une occupation indéterminée. On demande à la personne si elle est libre ou si elle est occupée ce soir, demain soir, samedi après-midi, la semaine prochaine, ou à un tout autre moment.

Tu as quelque chose de prévu…

On peut aussi lui demander : « tu as quelque chose de prévu pour la Saint-Valentin ? » ou « tu as quelque chose de prévu samedi soir ? », « tu es libre samedi soir ? », « tu es libre mercredi après-midi ? ». Toutes ces phrases ont pour but de déterminer le jour de la sortie et de voir si la personne est libre et, bien sûr, si elle est intéressée par nous accompagner ce jour-là.

2. Inviter quelqu’un

Inviter quelqu’un de façon formelle

Une fois que la personne nous a confirmé qu’elle est disponible, on peut lui proposer une sortie et on peut le faire de façon plus ou moins formelle ou informelle. On commence par la façon formelle. On peut dire : « j’aimerais t’inviter à… » suivi d’un verbe.

  • Par exemple : j’aimerais t’inviter à dîner.

On peut aussi dire : « j’aimerais t’inviter à… », suivi d’un nom.

  • Par exemple : j’aimerais t’inviter à un dîner aux chandelles.

« Un dîner aux chandelles », c’est un dîner très romantique, généralement dans un grand restaurant, dans un restaurant étoilé.

Et une autre façon plus courante, mais aussi plus impersonnelle, est de dire : « On pourrait… ».

  • Par exemple : on pourrait aller faire une dégustation de vins. Attention, toujours avec modération !

Inviter quelqu’un de façon informelle

Maintenant, on passe aux façons plus informelles, voire argotiques, de proposer une sortie à quelqu’un. Pour commencer, on peut dire : « ça te dit de… » / « ça te dirait de… ». « Ça te dit de… » au présent ou « ça te dirait de… » au conditionnel sont toujours suivis d’un verbe et ce sont des synonymes, c’est-à-dire que c’est une façon de dire : « tu as envie de… ».

  • Par exemple : ça te dit d’aller voir un spectacle ? / ça te dirait d’aller faire du patin à glace ?

De façon plus argotique, on peut dire : « on se fait quelque chose ». « Se faire quelque chose », signifie : aller voir / aller faire quelque chose.

  • Par exemple : on se fait un cinéma, on se fait un dîner ?

Ça signifie : on va au cinéma ensemble, on va dîner ensemble ?

Et dans un argot très actuel, employé surtout par une population jeune, on peut dire : on se cale un truc samedi ? « Se caler quelque chose », ça signifie : faire une activité.

  • Par exemple : on se cale un film lundi ?

Ça veut dire : on se retrouve pour voir un film ensemble lundi ?

3. Accepter ou refuser une invitation

Maintenant que l’on sait proposer une sortie à quelqu’un, on va apprendre comment accepter ou refuser une sortie.

Accepter une invitation

Pour accepter une invitation de façon formelle, on peut dire :

  • volontiers
  • avec plaisir

De façon courante, on peut dire :

  • pourquoi pas
  • d’accord
  • c’est parfait
  • bonne idée

Et de façon très informelle, on peut répondre :

  • d’acc
  • ok ou même
  • ouais.

« Ouais », c’est une façon très argotique de dire « oui » et on utilise beaucoup à l’oral.

Refuser une invitation

À l’inverse, pour refuser une sortie poliment, on doit montrer que l’on est triste et pour ça on va dire : « je suis désolé(e) », ou tout simplement, « désolé(e) ».

Par exemple : je suis désolé(e) mais…

  • je suis occupé(e) mardi
  • je suis désolé(e) mais je ne suis pas disponible ce jour-là
  • je suis désolé(e) mais je ne peux pas parce qu’il faut que j’aille chercher mes enfants à l’école
  • je ne suis pas libre mardi.

Et on peut aussi dire :

c’est gentil, mais je ne suis pas disponible ou je ne suis pas intéressé(e).

Enfin de façon plus courante, et plus directe, on peut dire :

  • ça ne me dit rien
  • je n’ai pas envie et
  • non, ou de façon plus polie :
  • non, merci.

Votre défi du jour

Allez, maintenant c’est à vous de jouer ! Comme vous le savez, à la fin de chaque vidéo, je vous lance un défi à relever et, aujourd’hui, je vous demande d’écrire dans les commentaires une phrase pour inviter quelqu’un à sortir et sa réponse. Et si vous avez aimé cette vidéo n’hésitez pas à mettre un pouce en l’air pour me soutenir et ça m’encourage aussi à continuer à faire d’autres vidéos ! Sur ce, n’oubliez pas, on reste motivé(e)s et on garde le cap sur le français ! À bientôt !

Exercice

3 réflexions sur “Comment inviter quelqu’un à sortir pour la Saint-Valentin en français ?”

  1. Hello, tout en haut de la page, il y a une petite coquille :
    Cependant, comment faire si votre « cursh » parle français ?

    Une inversion pour le « crush »… Rien de très gênant, je vous rassure.
    Merci pour ces informations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.